Totems!

Aujourd’hui nous avons passé un après midi au jardin à fabriquer des totems. Comme les mats totémique des amérindiens, nous avons utilisé de vrais branches, bien que non plantées dans le sol) issues du noisetier du jardin.

Sculptés, peints, tissés, gravés, tout les technique ont été utilisées. Contrairement au dernier atelier, les enfants se sont prêtés au jeu avant d’aller escalader le vieux tronc ou s’inventer des histoires armées des cannes à pêches à rubans.

dsc_0486 dsc_0487

La cabane en osier a été prise d’assaut et a servi de repère à des armuriers en pleine réalisation de lances et de flèches.

dsc_0578-jpg

Les petits cassent des noisettes.

dsc_0595

 

 

Et ailleurs la peinture devient body-painting, et on en profite pour laisser des empreintes.

dsc_0560 dsc_0562 dsc_0575

a

Les enfants comme les adultes essaient et se laissent prendre. A la fin, les enfants jouent, et les parents s’amusent. On découvre des techniques, et des sensations nouvelles aussi.

dsc_0586 dsc_0598 dsc_0591 dsc_0494 dsc_0485 dsc_0497

Malgré le soleil le froid commence à se faire sentir. Ça tombe bien, les totems sont finis. On papote un peu autour d’une tisane et d’un bout de gâteau et surtout on profite de la cabane qui sert à exposer les mats en cours de séchage.

dsc_0553 dsc_0490 dsc_0507 dsc_0495 dsc_0502 dsc_0590 dsc_0607 dsc_0588 dsc_0589

b

dsc_0576-jpg2

Le pissenlit, une plante plein de ressources: Des idées pour jouer!

Le pissenlit, cette petite plante a fleurs jaunes indésirées dans nos jardins et traquées sans limite est une plante dotée de plein de charme!

Le premier? on la trouve partout et facilement qu’on soit en ville ou à la campagne. On peut en profiter du printemps à l’hiver.

Le deuxième on peut tout le temps l’exploiter, peu importe son stade de développement.

Le troisième: on peut tout faire avec! Cuisine, jeu, peinture….

Le quatrième: ça tige est souple et creuse

…on peut continuer comme ça longtemps! Du coup chez nous c’est une plante de prédilection. Voici 7 idées de petites choses à faire avec cette mauvaise herbe!

On en fait des bouquets, bien sur on souffle sur les graines pour faire s’envoler les aigrettes. Mais on fait aussi des couronnes de fleurs. C’est beaucoup plus solide que la couronne de pâquerette et moins difficile à faire avec nos gros doigts ;-)puisqu’on ne perce pas de tige, on tresse! cette technique est valable avec la majorité des fleurs pourvu qu’elles aient la tige assez longue.

D’ailleurs ça m’a fait plaisir,  pour une fois il y avait plein d’enfants dehors et certains sont venus voir ce que l’on faisait. L’un d’eux un garçon déjà bien grand genre pré-ado m’a dit « oh madame, c’est beau! » 🙂

 

DSC_0924 DSC_0927 DSC_0931

La technique en image: il faut juste prendre des tiges assez longues. Pour fermer, il suffit d’enfiler les tiges dans les boucles formées au départ.

DSC_1062

DSC_1063 DSC_1064 DSC_1065 DSC_1066 DSC_1067 DSC_1068

Les têtes dépourvues de tige deviennent des danseuses en tutu ou des fées. Deux pissenlits dont un bouton, deux  brindilles,  une longue qui passe dans les deux fleurs, l’autre plus petite qui est juste piquée dans le « tutu » , Un brin d’herbe que l’on noue délicatement entre les deux fleurs, et le tour est joué!

DSC_0958

DSC_0915

La tige, sans sa tête, toute creuse est une paille parfaite pour souffler sur l’eau ou dans l’eau! ou sur n’importe quoi d’autre, pourquoi pas de la peinture?

DSC_0962 DSC_0975

Les plus longues tiges peuvent se transformer en bracelet ou collier. Deux techniques:

 

DSC_1047

 

DSC_1057

 

 

– glisser un petit élément sur une tige assez longue et emboiter les deux extrémités

– tresser deux pissenlit comme pour une couronne et emboiter les deux tiges.

 

DSC_1058 DSC_1059 DSC_1061

A la maison le pissenlit fait aussi un très bon pinceau, il laisse une empreinte façon feu d’artifice.

DSC_0984

Sa fleur ou ses aigrettes peuvent être emprisonnés dans de la résine pour rejoindre un cabinet de curiosité. La photo n’est pas de moi, vous trouverez un tuto ici. Ne faites pas comme moi, n’oubliez pas d’enduire votre moule de vaseline au risque de ne pas pouvoir démouler proprement votre résine…

1_1024x1024

 

Et dans la cuisine…le pissenlit se transforme en une fabuleuse gelée, la cramaillotte, le miel de pissenlit. C’est en le goutant qu’on se demande pourquoi on la déteste autant cette fleur jaune…

DSC_0989