C’est l’automne!

L’automne est là avec encore un petit air d’été. Ciel bleu et soleil au rendez vous, la météo parfaite pour préparer l’automne.

Comme d’habitude, rien de bien particulier. Mais la conscience du changement de saison, du temps qui passe fait de plus en plus sens, alors on a d’avantage insisté sur ce qui caractérise cette saison.

Au programme de la journée: balade, récolte, création, cuisine, dégustation et lecture!

Pas de table des saisons chez nous c’est toute la maison qui se pare des couleurs de l’automne.

On commence la balade par ce petit coin qu’on appelle « les richesses », c’est le coin des potagers, des sources et des vergers abandonnés. On va glaner quelques quetsches chez les ânes. Voici Lilou, qui est née il y  a quelques semaines.

img_0421

Le village regorge de vigne, alors on en profite, ça fait des semaines que le Petit Chou lorgne sur les grappes, ça y est il est enfin mûr, le signe d’un automne fait d’abondance??img_0412A force de ramasser des branches, il me vient une idée. Fabriquer non pas une roue des saisons mais un cadre naturel. A chaque saison, on en décorera un quart. Je le laisse faire sa récolte, et on improvisera. img_0406Pour le gouter, on mets la main à la pâte et on réfléchit a ce qui nous fait penser à l’automne.    Cuisine créative… dsc_0176dsc_0174Soyons honnêtes, on a travaillé en binôme! Il  a préparé la pâte à biscuits, la étalé, et a façonné la tête des escargots, il a tracé  la nervure principale des feuilles.dsc_0188Création du petit chou inspiré du livre « la super fête des gommettes »dsc_0202Création de la maman 😉1 Après le gouter, on bricole et on représente l’automne avec les éléments rapportés: Vigne vierge, samares et cônes de sequoia. J’accroche, mais c’est lui qui détermine les emplacements.dsc_0170 dsc_0172   On installe nos élémentsdsc_0205 DSC_0785 Pour fabriquer des lutins ou des animaux à partir d’éléments de nature, c’est par ici!DSC_0779On réorganise notre collection de nature, sous forme de cabinet de curiosité: nid d’oiseau, lichen, plume de faisan, pomme de pin, noisetier de byzance,cône d’épicea, liane…

DSC_0772

Et notre collection de plumes qui s’agrandit chaque jour en attendant de prendre vie sous une autre forme.dsc_0206 On fabrique des suspensions avec des lichens fruticuleux, celui qui se présente sous forme de bouquets sur les branches.Sur le coté c’est une petite fée de Fuchsia 🙂dsc_0208Et nos pommes de pin encore: cône d’araucaria dsc_0214 Cone de pindsc_0219 Cones d’épicea et de sequoias, bogues de marronier.dsc_0220Comme on a peu d ‘occasion de faire la fête, on en profite jusqu’au bout et le soir c’est un repas amélioré, avec de la belle vaisselle et du jus de pomme. En dessert pomme glanée au four bien sûr!Ma petite gourmandise d’automne à moi, a été de faire des feuilles en chocolat. j’ai toujours eu envie d’en faire et c’est assez simple à réaliser mais c’est très fragile!dsc_0255 pomme au fourPour les feuilles en chocolat il vous faut:

du chocolatdsc_0222 Des feuilles, de préférence assez rigides et lavéesdsc_0221 On trempe le pinceau dans le chocolat fondudsc_0226Et on enduit la feuille, que l’on mets ensuite au congélateur un bon quart d’heure. On peut repasser une deuxième couche si la première est trop fine. dsc_0224Et voilà! dsc_0250 dsc_0253

 

Et avant d’aller au lit, on positionne la roue des saisons sur l’automne et on lit quelques livres.

dsc_0234

dsc_0248
Maintenant que tu sais de Anne Crausaz
dsc_0245
le livre des saisons de Susanne Rotraut Berner

Bel automne à tous!

Publicités

Créatures d’automne

L’été est encore là mais on sent déjà poindre l’automne. Pendant nos balades, on ramasse des marrons dans leur bogue, des fleurs fanées et des pommes de pin. Les feuilles commencent à tomber et à changer de couleur.

Nos promenades qui étaient jusqu’à maintenant gourmandes nous font entrer dans l’imaginaire alors une fois rentré, on donne vie à nos trésors récoltés.

 

DSC_0782

-Maman hérisson et son petit

DSC_0788 DSC_0787

Il vous faut:

-deux bogues de marrons. On récupère la moitié qui présente une ouverture au milieu.

-des graines pour les yeux (ici des graines de buis)

-de la pâte autodurcissante

-des boites de conserve, des rubans, du papier, des feuilles etc…pour les abriter

On façonne le hérisson dans la bogue en allongeant l’extrémité pour le museau, on place les graines de part et d’autres. On ajoute des pattes et le tour est joué. Il n’y a plus qu’à leur trouver un petit nom.

DSC_0746 DSC_0745 DSC_0747

Pour la maison, on découpe une bande de papier que l’on encolle et avec lequel on entoure la boite.  On pose ensuite un ruban que l’on attache à une branche, une tringle, un clou….

DSC_0749 DSC_0751 DSC_0754

Et on recommence autant de fois que l’on veut!

L’elfe de l’automne.

DSC_0781

 

 

 

Il vous faut:

-Un calice pour le chapeau (plus résistant qu’une fleur même séchée)

-des fleurs, des feuilles

-de la pâte autodurcissante

-des graines pour les yeux (toujours du buis )

-des boites de conserve, des rubans, du papier, des feuilles etc…pour l’installer

On façonne l’elfe à partir d’un seul bloc que l’on modèle, sinon il casse, en partant de la tête. Pour les oreilles on réalise une entaille sur le coté de la tête et on étire en pointe la pate.

On lui pose son chapeau, ses yeux et les fleurs dans la main.

DSC_0779

Il ne reste qu’a le vêtir. Ici le petit chou a choisi une chute de tissu, mais on peut utiliser de la mousse, des pétales, des plumes…

 

Voilà! l’elfe a rejoint les hérissons et le tableau pourra s’étoffer au fur et à mesure de l’avancée de l’automne!

DSC_0783

 

 

 

Tissage végétal

On ne se croirait pas du tout la veille de la rentrée. Il fait beau, pleins de mamans ( et une grand-mère!) sont assises autour de la table envahie par les feuilles, les fleurs, les bouts d’écorce et les pelotes de laine et papotent tranquillement, parfois un bébé au sein ou dans le dos.

DSC_0661.jpgz

Normalement, c’est un atelier parents-enfants mais les enfants eux ne sont pas là! Ils sont dans le noisetier, dans la cabane en osier, se sont transformés en chevaliers, un seau sur la tête. Ils jouent aux kaplas géants et parfois, viennent voir ce que l’on fait, ou grignoter quelque chose.

DSC_0697 DSC_0696

DSC_0718.jpga DSC_0737

C’est la veille de la rentrée et les mamans tissent avec légèreté et beaucoup d’inspiration.

On a profité de la balade jusqu’au jardin pour collecter, des branches, des feuilles, des tiges, et tout matériaux qui nous fait de l’œil et nous inspirent.

Une fois bien installée, on passe aux choses sérieuses.

Etape 1: on réalise le cadre. Pas besoin de branches bien droites, pas besoin de se mettre à l’équerre ou d’avoir des branches d’épaisseurs égales. Il n’est d’ailleurs pas nécessairement utile de faire un cadre carré ou rectangulaire, on peut faire un triangle, utiliser une fourche ou un cercle!

DSC_0666

DSC_0682

DSC_0705

Il suffit de se laisser guider par le végétal que l’on a dans les mains 🙂

Etape 2: on prépare la trame, avec du fil, de la ficelle, du nylon, de la laine…de la liane dont on a enlevé les feuilles? On la fait très espacée ou au contraire très serrée, mais dans tous les cas, la trame doit être bien tendue!

a

DSC_0665

Etape 3: on tisse! Dessus/dessous/dessus, on glisse les brins d’herbe, les brindilles. On ajuste, on resserre, on coupe ce qui dépasse ou au contraire on laisse.  On fait un tissage dense ou très aérien, comme un tableau. Monochrome ou fleuri!

DSC_0700 DSC_0687

 

 

Etape 4: On accroche!

Le tissage réalisé tiendra 15 jours environ en fonction de l’exposition et des végétaux choisis.

DSC_0710DSC_0708 DSC_0713 DSC_0707

DSC_0719 DSC_0711

On peut aussi tisser sur des métiers en bois ou en carton, plus solide mais au rendu très différent. On peut par exemple réaliser un tissage très dense qui une fois sortie du étier, pourra servir de cache pot, photophore, set de table…..

DSC_0738 DSC_0731 DSC_0729

Ou alors on peut utiliser les arbres comme support, en installant une trame entre les branches. Une vraie parure végétale!

DSC_0688