Concevoir son jardin :définir les espaces

Savez vous quelle est la meilleur saison pour concevoir son jardin: Pourquoi? En hiver on ne pense pas à sortir jouer, on veut du cocooning, de la chaleur, du moelleux…oui mais! L’hiver votre jardin est nu, tout son espace se révèle, sa structure apparait, il n’y a plus aucune fioriture.

Concevoir son jardin est important pour exploiter au mieux tout le potentiel de cet espace et pouvoir profiter d’heures et d’heures de détentes, de jeux, de repas, de moments conviviaux et peut être même, à chaque saison si le cœur vous en dit!l

Concevoir son jardin: définir les espaces

Etape 1: identifier les besoins et les potentiels

 

De manière général le jardin se scinde en 3 ou 4 parties:

  • le coin repas
  • le coin jeux
  • le coin détente
  • le coin culture (potagere ou ornementale)

Ces espaces ne sont pas necessairement completement distinct les uns des autres, ils peuvent s’imbriquer, se superposer surtout dans le cas de tous petits espaces.

Concernant les potentiels, on raisonne de façon logique: les zones pleins soleils seront idéales pour certaines culture, l’ombre de tel arbre parfait pour le coin détente….

 

disseminer les zones de cultures permet de cultiver dans de petits espaces

disseminer les zones de cultures permet de cultiver dans de petits espaces

Etape 2: évaluer et organiser

Une fois que l’on sait ce que l’on veut faire de son jardin et il faut estimer l’espace nécessaire à chaque fonction. Une famille qui reçoit régulièrement beaucoup de monde aura besoin d’un espace repas important. Il faut donc réussir à évaluer les besoins en surface et prioriser. Prefère t’on manger tous a table sur une grande terrasse et reduire l’espace jeu/detente/ou autre? Ou peut on envisager de déjeuner sur l’herbe, de faire plusieurs tables (une pour les enfants, une pour les adultes), en investissant ponctuellement les autres espaces?

Quand on a répondu à ces questions, on dessine! C’est le moment où l’on prend véritablement conscience de l’espace disponible a organiser et qui permet également de rationnaliser ses envies.

Les grands espaces auront besoin de se cloisonner avec des structures végétales, des haies, des rideaux, des structures plus « artistiques » pour donner une homogénéité à l’ensemble et apaiser le regard. Comme les murs d’une maison qui separe chaque pièce, si on aime les espaces ouverts, le fait de séparer permet aussi d’intimiser et de reposer le regard.

Les petits espaces (mes préférés!), eux vont devoir jouer de créativité pour gagner du terrain! On va travailler sur les hauteurs, créer de faux plafonds, exploiter un maximum la verticalité.

 

 

 

 

l'espace de jeux et psychomoteur devient salle a manger de plein air pour les grandes réunions

l’espace de jeux et psychomoteur devient salle a manger de plein air pour les grandes réunions

Concevoir son jardin: définir les espaces
Concevoir son jardin: définir les espaces

Préparer son fond de plan.

Sur le papier on commence par poser tout ce qui est existant et contraintes: les ouvertures, les allées, les escaliers…tout ce qui ne peut pas être déplacé ou supprimé. On le fait à l’échelle en essayant d’être le plus juste possible. Indiquez également l’exposition. Connaitre l’orientation est une chose mais ça ne dit pas tout! Y a t’il des murs ou des arbres qui produisent de l’ombre, ou au contraire est ce que la lumière passe quand même? J’en profite pour rappeler que 4h de lumière suffisent pour la majorité des plantes dites de soleil.

Faites des copies de ce fond de plan, vous pourrez ainsi imaginer différents scenarios pour votre jardin.

 

Dessiner son plan de jardin

Maintenant c’est le moment de s’amuser: dessiner les espaces prioritaires, les circulations, indiquez le choix des matériaux.Ajoutez y tous les détails qui vous sembleront utiles pour réaliser votre projet par la suite.

Concevoir son jardin: définir les espaces
Concevoir son jardin: définir les espaces
Concevoir son jardin: définir les espaces

Etape3:définir les détails

Choisir les plantes, les arbres pour faire de l’ombre ou pour apporter de la hauteur, les plantes que l’on souhaite cultiver, selon des thématiques (les parfums, la faune/entomofaune associée…) ou de manière purement esthétique mais là encore on prendra le soin de réflechir au choix pour obtenir un beau résultat et pour éviter le gaspillage (les plantes coutent cheres et en fonction des espèces et variétés souhaitées la production n’est pas toujours très écologiques). Utilisez de préférence des essences locales, adaptées au sol (argileux, sableux, acide ou calcaire?) qui seront plus résistantes à notre climat et aux maladies.

Choisir les structures pour faire de l’ombre et participer à l’ambiance: végétal ou non les structures restent en hiver et dessinent le jardin quand les floraisons s’estompent et que les feuilles disparaissent.

Choisir les aménagement de jeux est une étape importante. Quand on opte pour des structures on les garde longtemps. Pour les petits on peut facilement aménager naturellement de petites choses qui feront l’objet d’un prochain article: activité sensorielle, jouer avec le vent, avec les sons….mais on peut aussi construire des aménagement qui suivront le développement de l’enfant, à suivre donc!

photo1: jouer avec le vent(chez nous), photo2: structure psychomotrice ( Let the children play)
photo1: jouer avec le vent(chez nous), photo2: structure psychomotrice ( Let the children play)
photo1: jouer avec le vent(chez nous), photo2: structure ( Let the children play)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s